Répondre aux défis des inégalités numériques grâce à #APTIC

Savoir utiliser les outils numériques, connaître et maîtriser le potentiel qu’ils offrent… ces capacités sont très inégalement réparties dans la société française.
Aujourd’hui, les citoyens (actuels et en devenir), les demandeurs d’emplois, les entrepreneurs et les acteurs associatifs se trouvent parfois livrés à eux–mêmes pour acquérir ces compétences. Cela pose à la société des défis majeurs de plusieurs ordres puisque ces déficits en matière de culture et usages du numérique représentent :

• un frein à l’inclusion sociale ou un facteur d’accroissement des inégalités, car ne pas savoir
candidater en ligne à une offre d’emploi, envoyer un e-mail ou faire une recherche sur internet par exemple, sont des facteurs très clairs d’exclusion sociale ;
• un obstacle à la transition numérique des organisations, qui passent à côté de potentiels de développement (outils collaboratifs, gain d’efficacité, qualité de vie des salariés,…) ;
• une perte d’activité économique et d’emplois car un certain nombre d’innovations restent lettre morte ou ne sont pas viables économiquement par manque de public en capacité de les utiliser alors même qu’elles répondent à des besoins.

Lien social, culture, citoyenneté, économie… cette situation affecte plusieurs pans de notre société mais cela n’est pas une fatalité.

Il existe en effet des lieux et des acteurs (Espaces Publics Numériques, Fablab, Tiers-Lieux, médiateurs numériques…) capables d’apporter ces compétences, mais ils sont parfaitement méconnus par les populations qui en auraient besoin.

#APTIC répond à ces défis, en connectant la demande de la population à l’offre de médiation numérique.

Pour en savoir plus…